Déclaration conjointe de Valérie LACROUTE, Présidente de l’UM77 et de Jean-Jacques BARBAUX, Président du Conseil départemental de Seine-et-Marne.

« La Loi MAPTAM prévoit l’instauration d’un schéma régional de coopération intercommunale (SRCI) qui sera lourd de conséquences pour le département de Seine-et-Marne puisqu’il organise, ni plus ni moins, son démantèlement.

En effet, le projet présenté à la CRCI (qui se réunira le 10 juillet) intègre le transfert de deux territoires parmi les plus dynamiques économiquement. Il s’agit au nord, de 17 communes de la communauté de communes Plaines et Monts de France vers le Val d’Oise et plus au sud, Sénart vers l’Essonne et avec eux, les ressources correspondantes.

Ce dépeçage annoncé du territoire seine-et-marnais ne répond à aucun argument crédible dans une vision équilibrée d’aménagement du territoire. il va renforcer les inégalités en dépossédant notre département au profit de nos voisins.

Pourtant, Plaines et Monts de France, première intercommunalité de Seine-et-Marne avec ses 110 000 habitants était reconnue, il y a 2 ans, par l’Etat comme étant « un périmètre pertinent correspondant à un bassin de vie ». Quant à la Communauté d’Agglomération de Sénart, elle présente des conditions optimales de développement en matière de logement et d’activité économique.

Aujourd’hui, l’ensemble des élus du département, toutes sensibilités confondues comme les habitants de ces deux secteurs, se sont prononcés clairement contre ces dispositions inacceptables.

Il faut souhaiter que nos gouvernants, si enclins à vanter la démocratie participative, finissent par respecter les territoires de Seine-et-Marne et les élus qui en ont reçu la charge.

Présidente de l’Union des Maires et Président du Conseil départemental, nous tenons à afficher notre solidarité et notre volonté commune pour défendre l’unité de notre département.

Télécharger le communiqué de presse